Accompagnement des élèves

Projet d’accueil individualisé (PAI)

Il est mis en place pour l’élève ayant une pathologie chronique (allergie, asthme, diabète…) pour qu’il puisse être accueilli en milieu scolaire dans les meilleures conditions possibles pour sa sécurité d’une part et pour que son problème de santé ait le moins de répercussion possible sur ses apprentissages scolaires.

Pour la mise en place, les parents doivent se procurer un dossier spécifique auprès de l’infirmière ou médecin scolaire. Il sera rempli par eux-mêmes et par le médecin traitant ou spécialiste qui indiquera le diagnostic, le traitement et la conduite à tenir en fonction de la pathologie. Ce dossier sera soumis à l’équipe médicale de l’établissement qui précisera en collaboration avec les responsables de l’établissement et toutes les personnes qui seraient susceptibles d’intervenir auprès de cet enfant :

  • les soins à apporter ;
  • les aménagements à proposer ;
  • les médicaments à donner ;
  • la gestion des situations d’urgence.

Projet d’aménagement pédagogique (PAP)

Il concerne l’élève ayant un ou des troubles des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dyscalculie…).

Ce projet a pour but de repérer les difficultés de l’élève en lien avec les troubles de l’apprentissage. Il permet de guider l’équipe éducative à qui il appartient de mettre en place les aménagements pédagogiques nécessaires dans la mesure du possible pour assurer la meilleure adéquation possible entre les situations d’apprentissage et l’élève. Pour la mise en place, les parents doivent se procurer un dossier spécifique auprès de l’infirmière ou médecin scolaire. Il sera rempli par eux-mêmes et par le ou les spécialistes compétents dans ce trouble et intervenant auprès de l’élève (orthophoniste, neuropédiatre, orthoptiste…), qui indiqueront les besoins spécifiques. Ce dossier sera soumis à l’équipe médicale de l’établissement qui précisera en collaboration avec les responsables de l’établissement et l’équipe pédagogique les aménagements possibles.

Programme personnalisé de réussite éducative (PPRÉ)

À tout moment de la scolarité, lorsqu’il apparaît qu’un élève n’est pas en mesure de maîtriser les connaissances et les compétences indispensables, le professeur coordinateur (souvent professeur principal) peut proposer aux parents de mettre en place un dispositif de soutien, notamment un programme personnalisé de réussite éducative, en s’appuyant les actions proposées au collège et l’engagement de chacun.

Pour la mise en place, le professeur coordinateur établit avec les parents et l’élève un programme d’actions sur une durée déterminée et en assure le suivi.

Projet personnel de scolarisation (PPS)

Le projet personnalisé de scolarisation concerne les élèves en situation de handicap, ou présentant des troubles de la personnalité, ou atteints par des troubles de santé invalidants, dès lors que leur situation nécessite des aménagements éducatifs et pédagogiques importants.

Ce projet est élaboré par la Maison départementale du handicap (MDPH) du lieu de vie de l’enfant.

La procédure est la suivante :

  1. Saisie de la MDPH concernée par la famille ou le représentant légal du mineur ;
  2. Élaboration du projet par une équipe pluridisciplinaire de la MDPH, en tenant compte des informations que peut fournir l’équipe éducative et pédagogique qui accueillait éventuellement déjà le jeune. Cette élaboration est conduite en concertation avec le jeune et sa famille ou son représentant légal ;
  3. Le PPS est validé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées ;
  4. La mise en place concrète du PPS est alors confiée à un « enseignant référent » (désigné par la MDPH) qui articule le travail des équipes éducative et enseignante ; il constitue l’interlocuteur privilégié de la famille ou du représentant légal ;
  5. Le suivi du PPS fait l’objet de mises au point régulières de la part de l’équipe de suivi de la scolarisation, sous la conduite de l’enseignant référent (au minimum une fois par an). Dans le cas où il devient nécessaire de l’aménager de façon significative, une contractualisation des nouvelles dispositions prises est opérée en liaison avec la MDPH.